Foire aux Questions

Foire aux Questions

Foire Aux Questions

A propos

Engagé et militant, contre la production industrielle agroalimentaire et la destruction de notre environnement auxquelles participent bien souvent les grandes surfaces, j’ai créé Le Marché d’Olivier pour permettre à tous de manger des produits bios, locaux et de saison, en privilégiant des circuits courts  et surtout les producteurs locaux. 

Et parce que tous les bios ne se valent pas, je privilégie le bio local ou français car je souhaite à tout prix éviter le bio industriel.




Pourquoi manger bio et local?



  • Pour manger des produits sains et de saison. Plusieurs fois par semaine, nous nous approvisionnons auprès de producteurs dont les fruits et légumes sont bien souvent cueillis le matin même. C’est la garantie de produits frais, vivants, pleins de vitamines et de nutriments.  Parfait pour booster votre système immunitaire et affronter au mieux les épidémies!

Les fruits et légumes venant d’autres pays sont, eux, souvent cueillis avant leur maturité, plusieurs semaines auparavant, et finissent leur mûrissement lors du transport. 



  • Pour limiter les déchets et l’impact carbone de nos aliments car les produits transportés sont en général conditionnés et emballés à outrance pour survivre au transport. Au marché d’Olivier nous et nos producteurs utilisons dès que possible des cagettes en bois réutilisables et les produits sont transportés sur de courtes distances et en vrac.

  • Pour éviter les pesticides, les engrais chimiques, les camions sur l’autoroute, le plastique sur la nourriture, la disparition des abeilles, la pollution de l’air, de l’eau, de la terre, des êtres vivants végétaux et animaux, … etc!




Pourquoi manger des fruits et légumes de saison?

Parce que la nature est bien faite! Elle nous offre tout ce dont notre corps a besoin pour bien vivre dans notre environnement et son climat. Par exemple, en hiver avec le froid et le manque de soleil, notre corps réclame plus de nutriments et de vitamines C. Tant mieux, c’est la saison des légumes riches en minéraux (poireaux, choux, épinards) et des agrumes pleins de vitamine C (oranges, pamplemousses, clémentines).



D’accord, mais alors pourquoi vendez-vous des bananes?

Parce qu’être un primeur sans vendre de bananes, c’est compliqué… C’est un des fruits les plus consommés en France et sa vente nous permet de faire vivre le magasin pour mettre en valeur les autres producteurs locaux. 

L’autre problème auquel nous faisons face est la production. Notre territoire est encore très loin de l’autonomie alimentaire et des fruits et légumes qui pourraient facilement être cultivés ici (par exemple les champignons ou certains agrumes) sont introuvables ou presque dans la région pour des raisons purement économiques. 



Pourquoi certains produits sont-ils uniquement vendus en magasin mais pas sur le site?

Parce que nous ne travaillons pas avec des produits calibrés, contrairement aux grandes surfaces (ce qui génère un gaspillage alimentaire monstre car les produits “non standards” sont souvent détruits). 

Autrement dit, nous ne sélectionnons pas nos produits selon leur diamètre et leur apparence! 

Par exemple, une courge peut prendre toutes les formes et donc tous les poids. Difficile donc de vendre une courge au kg avec prépaiement sur le site,  mais elles vous attendent au magasin!




C’est cher! Non?

Non! C’est le prix juste pour que les producteurs puissent vivre de leur métier, auquel nous ajoutons une marge faible (car contrairement aux grandes surfaces, nos coûts de fonctionnement sont faibles). 

A titre d’exemple, avant l’agriculture industrielle, l’alimentation représentait un tiers du budget des français! Il faut nous ré-habituer à payer le prix juste des aliments, celui qui inclut le coût environnemental et social de ce que nous consommons.

Ce que nous oublions également ce sont les subventions Européennes données à l’agriculture industrielle pour justement donner l’impression d’un prix bon marché! C’est une aberration! Autrement dit, nous payons déjà tous  les produits industriels sans le vouloir…!



Un dernier conseil : Faites un potager en agroécologie, ré-habituez-vous au vrai goût des aliments, retrouvez le plaisir de travailler la terre et produire sa propre nourriture.